Ces dernières semaines, plusieurs organisateurs nationaux et internationaux ont annoncé qu’ils vont reporter leur élection et leur finale. Certains choisissent même de se détourner vers 2021 car personne ne sait comment le terrible virus  Covid-19 évoluera dans les prochains mois. Plus tôt, nous avons écrit que c’est une décision difficile mais très correcte si un organisateur suspend son élection ou la déplace.

Après tout, cela n’a aucun sens de donner de faux espoir aux candidates tant qu’il n’y a pas de clarté sur l’avenir des événements publics ou des activités de groupe. Les organisateurs qui souhaitent poursuivre leur élection à tout prix dans les mois à venir ne pourront jamais offrir à leurs finalistes la préparation intensive et variée qui normalement est possible. Est-ce correct de pousser ces filles à investor sérieusement dans leur participation malgré les restrictions actuelles?

Certains organisateurs donneront à leurs Miss et Dauphines en titre quelques mois, voire un an, en plus car elles n’auront pas eu de nombreuses opportunités en 2020. Nous pensons que c’est une décision respectueuse.

Reste à savoir si l’organisation de Miss Univers, Miss Monde, Miss Supranational et Miss International donnera prochainement des informations transparentes sur l’édition 2020 de leur élection. Les directeurs nationaux de Miss Univers ont déjà été informés qu’ils pouvaient envoyer leur 1ère Dauphine de l’édition précédente. Grâce à cette décision ils ne doivent pas organiser un concours en grande
vitesse. Ajoutez à cela la question si c’est bien réaliste de réunir des filles du monde entier au même endroit cet automne… Personne ne sait comment le trafic aérien évoluera à partir de septembre.

Et puis il y a les organisations qui choisissent leurs finalistes ou lauréate via une sélection en ligne. Objectivement, tout le monde sait qu’un véritable casting ou finale avec une interview du jury et toutes les autres facettes du concours ne peuvent jamais être égalés par un concept en ligne superficiel.

En bref: les concours de miss ne seront probablement plus jamais comme avant après cette pandémie.

Laisser un commentaire